Enluminure d’une gothique textura du XVe

Enluminure d’une gothique textura du XVe siècle


Enluminure gothique textura XVe s


Cette longue vidéo (45 min) s’adresse à tout le monde et plus spécifiquement à ceux qui veulent voir en détail la réalisation de mon enluminure d’alphabets gothiques (majuscules et minuscules) en passant par les étapes principales.

  • Calligraphie des alphabets
  • Tracé de l’enluminure au crayon puis à l’encre
  • Dorure
  • Mise en couleur
  • Traçage final des contours

Les majuscules comme les minuscules sont en gothique textura du XVème siècle, tracées avec une plume métallique Leonardt Tape de 2 mm. On est sur un papier Mix Média 300g/m².

On commence la vidéo et les alphabets ont été calligraphiés par avance avec des encres laque.

Le tracé de l’enluminure a été réalisé au crayon de papier assez dur (4H) pour ne pas laisser de traces trop difficiles à enlever. Puis le tracé a été repassé à la plume métallique avec une encre ferro-gallique (noix de galle) de ma composition.

Ensuite, une fois le tracé sec, c’est l’étape du nettoyage à la gomme mie de pain pour préparer le terrain à la dorure.

A 1:30 dans la vidéo, je montre les différents éléments dont j’ai eu besoin pour faire la dorure.

Dans l’ordre où je les montre :

  • Or transfert
  • Papier de soie
  • Pinceau rond n°1 Dalbe
  • Paille en papier
  • Gomme laque
  • Mordant à la gomme d’ammoniaque
  • Mordant à la colle PVA (non utilisé finalement)
  • Hématite
  • Agate

Une fois le mordant appliqué et séché, je le débarrasse de ces imperfections au grattoir et je le poli à l’hématite.

Après cela, c’est la pose de l’or transfert. Quand l’or est posé et a passé 24 heures à se reposer, je le frotte avec un pinceau pour enlever les morceaux d’or superflus. Garder ces petits bouts, ils peuvent être utiles par la suite.

Après la dorure, on passe à la peinture. Pour cet exercice, je prépare toutes les couleurs à partir de pigments purs, de jaune d’œuf frais, de glaire d’œuf, de gomme arabique,  et d’eau de pluie (détrempe médiévale).

Préparation peinture

Toujours avec un pinceau N°1, je rempli les zones que je veux colorer en plusieurs couches de moins en moins diluées, puis j’applique les rehauts (lignes et détails blancs) avant de passer à la dernière étape qui est celle de la délinéation.

Autrement dit, on repasse sur toutes les lignes noires avec un mélange de Noir d’Ivoire et de Brun van Dyck dans notre cas.

Délinéation

On laisse bien sécher, et voilà !!!

Vidéo de la réalisation


Le mot de la fin

Si cette vidéo vous a donné envie, allez-y ! Prenez vos crayons, vos feutres, votre peinture et laissez votre imagination vagabonder. Inscrivez-vous et posez vos questions, je serais ravi de vous répondre.


Forum associéENLUMINURE D’UNE GOTHIQUE TEXTURA DU XVe

0 J'aime

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.